Analyse linéaire de l’oral du bac

La méthode de l'analyse linéaire de l'oral du bac permet de préparer l'examen sereinement.

La réforme du nouveau bac 2020 a modifié les attentes aux épreuves de l’oral de français qui consiste désormais en une analyse linéaire. Tandis qu’il s’agissait jusque-là d’un commentaire organisé, comme les candidats doivent toujours procéder à l’écrit. Quelle méthodologie adopter pour réussir son analyse linéaire de l’oral du bac? Quel est le temps imparti? Quel est le nombre de points attribué à chaque étape de l’épreuve?

Continuer la lecture de « Analyse linéaire de l’oral du bac »

Princesse de Clèves aveu à son mari

On voit la princesse de Clèves sur une gravure qui fait son aveu à son mari, à genoux.

Introduction: “Princesse de Clèves aveu à son mari”. D’abord, La princesse de Clèves est un roman écrit de manière anonyme par Mme de La Fayette en 1678. La romancière participe à des salons mondains tels que celui de Mme de Rambouillet où naît et se développe une esthétique précieuse. Ainsi, dans ce roman l’héroïne éponyme, mariée au prince de Clèves, découvre les feux de la passion avec le duc de Nemours qu’elle rencontre au cours d’un bal.

Continuer la lecture de « Princesse de Clèves aveu à son mari »

La princesse de Clèves portrait de Mlle de Chartres

On voit la princesse de Clèves, le portrait de Mlle de Chartres interprétée par Marina Vlady dans le film de Jean Delannoy.

La princesse de Clèves portrait de Mlle de Chartres

Donc La princesse de Clèves portrait de Mlle de Chartres. Tout d’abord, La Princesse de Clèves est un roman publié anonymement par Mme de La Fayette en 1678. En effet, elle y reprend et développe les grands thèmes esquissés en 1662 dans La Princesse de Montpensier. Ainsi, après un tableau de la cour des Valois, la romancière se livre au portrait de la jeune fille âgée de 16 ans a reçu une éducation prodiguée par sa mère, Mme de Chartres. D’ailleurs, la description de l’héroïne est sublimée.

Continuer la lecture de « La princesse de Clèves portrait de Mlle de Chartres »