COMMENTAIRE PLAN DETAILLE

Commentaire plan détaillé. D’abord, le commentaire suppose de respecter une méthode précise. Effectivement, tu dois organiser tes arguments de manière progressive. Ainsi, le commentaire de texte ne peut être réussi que si tu sais faire un plan détaillé, même si ensuite tu dois rédiger intégralement ton devoir. (Or si tu veux un exemple de commentaire rédigé, clique ici).Pour cela, tu dois effectuer un plan détaillé, annoncé dans l’introduction. Donc, comment faire le plan? Un exemple avec un texte de littérature d’idées de Jean de Léry.

On voit la feuille blanche et le stylo avant de réussir à trouver le commentaire plan detaillé.

Ce récit de voyage, connu de Montaigne lorsqu’il rédige “Des Cannibales”, est un roman d’aventures (avec ses traversées périlleuses, et surtout sa rencontre avec les indiens Tupinamba). Par ailleurs, parti cordonnier au Brésil, Jean de Léry revient protestant et écrivain.

Combien que1 nos Tupinambas reçoivent fort humainement les étrangers amis qui les vont visiter, si est-ce néanmoinsque les Français et autres de par deçà3 qui n’entendent pas leur langage se trouvent du commencement4 merveilleusement étonnés parmi eux. Et de ma part, la première fois que je les fréquentai, qui fut trois semaines après que nous fûmes arrivés en l’île de Villegagnon, qu’un truchement5 me mena avec lui en terre ferme en quatre ou cinq villages : quand nous fûmes arrivés au premier, nommé Yabouraci en langage du pays, et par les Français Pépin (à cause d’un navire qui y chargea une fois, le maître duquel se nommait ainsi), qui n’était qu’à deux lieues de notre fort, me voyant tout incontinent6 environné de sauvages, lesquels me demandaient : « Marapé-dereré, marapé-dereré ? », c’est-à-dire : « Comment as-tu nom, comment as-tu nom ? » (à quoi pour alors je n’entendais que le haut allemand7) et, au reste, l’un ayant pris mon chapeau qu’il mit sur sa tête, l’autre mon épée et ma ceinture qu’il ceignit sur son corps tout nu, l’autre ma casaque qu’il vêtit, eux, dis-je, m’étourdissant de leurs crieries8 et courant de cette façon parmi leur village avec mes hardes, non seulement je croyais avoir tout perdu, mais aussi je ne savais où j’en étais. Mais comme l’expérience m’a montré plusieurs fois depuis, ce n’était que faute de savoir leur manière de faire : car faisant le même9 à tous ceux qui les visitent, et principalement à ceux qu’ils n’ont point encore vus, après qu’ils se sont ainsi un peu joués des besognes10 d’autrui, ils rapportent et rendent le tout à ceux à qui elles appartiennent.

Là-dessus, le truchement m’ayant averti qu’ils désiraient surtout de savoir mon nom, mais que de leur dire Pierre, Guillaume ou Jean, eux ne les pouvant prononcer ni retenir (comme de fait au lieu de dire Jean ils disaient Nian), il me fallait accommoder de leur nommer quelque chose qui leur fût connue : cela, comme il me dit, étant si bien venu à propos que mon surnom11, Léry, signifie une huître en leur langage, je leur dis que je m’appelais Léry-oussou, c’est-à-dire une grosse huître. De quoi eux se tenant bien satisfaits, avec leur admiration12 Teh ! se prenant à rire, dirent : « Vraiment voilà un beau nom et nous n’avions point encore vu de Mair, c’est-à-dire Français, qui s’appelât ainsi. » Et de fait, je puis assurément dire que jamais Circé ne métamorphosa homme en une si belle huître, ni qui discourut si bien avec Ulysse que j’ai depuis ce temps-là fait avec nos sauvages. Sur quoi faut noter qu’ils ont la mémoire si bonne, quand par manière de dire, ils seraient cent ans après sans le revoir, ils ne l’oublieront jamais.

Jean de Léry (1534-1613) Histoire d’un voyage en terre de Brésil (1578).

D’abord, la problématique: dans quelle mesure l’échange interculturel repose-t-il sur le rire ?

COMMENTAIRE PLAN DETAILLE

I)Un récit comique

A/Le comique de mots

-D’abord, le discours direct favorise une dynamique humoristique.

-Par ailleurs, le vocabulaire tupinamba renforce l’aspect comique de cette rencontre.

-Enfin, la référence savante à Homère crée un décalage entre la simplicité du peuple rencontré et la référence à la littérature antique.

B/Le comique de gestes

-D’abord, la description des coutumes du peuple tupinamba (champ lexical des affaires)

-Puis, le comique de geste

C/Les enjeux du rire

-D’abord, le traducteur participe du comique.

-Ensuite, le point de vue de J. de Léry est développé.

– Enfin, la référence à Ulysse (comme cliché de l’explorateur humaniste)

COMMENTAIRE PLAN DETAILLE

II)L’anecdote ethnologique au service du mythe du bon sauvage

A/L’émerveillement de la première rencontre

-D’abord, le champ lexical de la surprise

-Puis, le premier paragraphe qui relate l’expérience (structure)

B/La caractérisation laudative des Tupinamba

– D’abord, l’adverbe « humainement » montre les qualités reconnues aux Tupinamba.

– De même, « amis » montre la communauté humaine à laquelle les Tupinamba appartiennent tout comme l’auteur.

-En outre, « si bonne mémoire » met en évidence les qualités mémorielles des Tupinamba.

-De même, l’hyperbole “cent ans” renforce les qualités mémorielles des indigènes.

COMMENTAIRE PLAN DETAILLE

III)Une communication authentique

A/Les inversions de points de vue

-Ainsi, les verbes au participe présent mettent en évidence les actions surprenantes des tupinamba.

-De même, la partie 1 du texte met en relief une anecdote.

– Or, à partir de « mais »  indique la révélation culturelle de l’auteur.

B/Une communication idéale entre les peuples

-D’abord, le premier paragraphe montre l’autodérision de l’auteur.

-Puis, la deuxième partie du texte montre que le regard de l’Européen est décentré. Il est alors capable de mieux comprendre cette culture différente de la sienne.

-Ainsi, le rapprochement des peuples apparaît dès le début du texte avec l’emploi du possessif: « nos ».

-Enfin, le présent de vérité générale utilisé “tous ceux qui les visitent…”

Enfin, si tu as aimé cet article “commentaire plan detaille”, n’hésite pas à évaluer la page. Ensuite, tu peux aller sur ces pages complémentaires:

-D’abord, la Méthodologie du commentaire composé

-En outre, l’introduction commentaire

Finalement, tu peux indiquer tes remarques et questions dans les commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.