LE NATURALISME

LE NATURALISME

On voit des glaneuses sur un tableau du Naturalisme.

Le Naturalisme est un mouvement  littéraire  et culturel du XIXème siècle dont le chef de file est Emile Zola.  Le Naturalisme s’inscrit dans la lignée du Réalisme qui le précède auquel il ajoute une dimension scientifique.

 

Tout d’abord, il faut rappeler que les différentes esthétiques ne sont pas séparées mais peuvent au contraire cohabiter en une même époque. Nous délimiterons cependant trois périodes principales pour le XIXe siècle:

  • en premier lieu, le Romantisme qui occupe toute la première moitié du siècle.
  • en deuxième lieu,  de 1848 à 1868 : le Réalisme.
  • Cette tendance annonce le Naturalisme, mouvement qui se développe  à la fin du siècle (jusqu’en 1887).
  1. Les origines sociohistoriques du Naturalisme 

Le réalisme et le naturalisme reflètent les préoccupations de leur temps, ils sont donc particulièrement symboliques de l’agitation historique et politique.

A/ De nouvelles couches sociales et s’affirment

  • La révolution de 1848 crée  la désillusion (le rêve d’une république fidèle aux idéaux de 1789 s’effondre).
  • La bourgeoisie devient la classe sociale dominante à la place de l’aristocratie. Elle se soucie uniquement de ses intérêts et en particulier de l’argent.
  • La révolution industrielle s’impose. Les paysans quittent les campagnes et forment le prolétariat c’est-à-dire les nouveaux travailleurs des villes.
  • La Révolution crée une nouvelle lutte des classes  : les rapports entre le prolétariat et la bourgeoisie remplace les rapports entre l’aristocratie et la bourgeoisie .
  • Les conditions de vie des classes défavorisées se dégradent tandis que la bourgeoisie s’enrichit.

B/La révolution scientifique et industrielle:

  • La foi illimitée dans le progrès se répand dans toutes les couches de la société.
  • Les découvertes scientifiques sont immenses. Par exemple  avec la théorie de l’évolution des espèces de Darwin.
  • La science est perçue comme la solution à tous les problèmes. La science remplit tous les espoirs et supplante Dieu.
  • Le matérialisme s’accentue. (avec l’émergence de la bourgeoisie)

 C/ La philosophie positiviste d’Auguste Comte (années 1820) :

La philosophe elle-même cherche à s’appuyer sur les faits réels, ” positifs “. Elle part en quête de certitudes précises, pour éviter les divagations .

Ainsi, le Naturalisme trouve ses origines dans le contexte socio-politique mais il se crée aussi en réaction à d’autres mouvements littéraires. 

2 Ses origines littéraires :

 A/ Dans la lignée du Réalisme

Le mouvement réaliste se développe à partir de 1848, au moment de la Révolution.   Les thèmes abordés concernent principalement l’influence du milieu sur les individus, la vie urbaine ou provinciale et les misères et ascensions sociales.

B/ En opposition avec le Romantisme

Quant au romantisme, il était centré sur le regret d’un passé idéalisé ou sur le désir de créer un futur merveilleux alors que le Réalisme s’ancre dans le présent et dans le quotidien.

La littérature se fait le miroir des bouleversements sociaux.

La bourgeoisie et le monde ouvrier deviennent des terreaux pour de nouveaux types de personnages. Leurs héros sont médiocres, ordinaires alors que le héros romantique incarnait un idéal.

En outre, le Réalisme et le Naturalisme voient l’âge d’or du roman qui jusque-là était un genre peu valorisé. (face à la poésie et à la tragédie notamment)

3) Le Naturalisme :

 A/L’origine du terme « naturalisme »

Le mot apparaît vers 1870.

Cependant, pendant longtemps le Réalisme et le Naturalisme restent indifférenciés.

Le Naturalisme s’inscrit dans la lignée de la biologie qui connaît un véritable essor. C’ est une théorie qui considère que l’art doit être une reproduction de la nature,

Le terme est repris  par Zola et modifié sous l’influence de Claude Bernard.

B/La théorisation du naturalisme

C’est Zola qui  définit véritablement les contours de ce mouvement.

Il  explique dans Le Roman expérimental o sa théorie du roman fondée sur :

” ce rêve du physiologiste et du médecin expérimentateur, [rêve qui] est aussi celui du romancier qui applique à l’étude naturelle et sociale de l’homme la méthode expérimentale. […] Nous sommes en un mot des moralistes expérimentateurs, montrant par l’expérience de quelle façon se comporte une passion dans un milieu social. Le jour où nous tiendrons le mécanisme de cette passion, on pourra la traiter et la réduire, ou tout au moins la rendre la plus inoffensive possible “.

La pensée d’Emile Zola s’inscrit également dans les théories socialistes qui se développent alors. Il veut exposer avec précision les maux de la société pour mieux en expliquer les causes et les symptômes.

 c) Quelles ont été les influences de la médecine et des sciences expérimentales sur le naturalisme ?

  • Le naturalisme comporte une volonté scientifique que n’avait pas le Réalisme. Le romancier accomplit des expériences avec ses personnages et en tire toutes les conclusions. (voir Zola avec ses personnages dans la préface de Thérèse Raquin) L’auteur vérifie le rôle des déterminismes sociaux et de la génétique. (voir les conséquences de l’alcoolisme sur sa descendance) Il s’agit aussi comme en biologie d’observer le rôle du milieu dans lequel évolue le personnage.
  • En outre, le romancier s’efforce de montrer l’objectivité du scientifique pour traiter ses personnages.
  • De plus, comme le faisait l’auteur du Réalisme, le romancier du Naturalisme se documente sur les sujets traités dans ses oeuvres. (Ex: Emile Zola concernant les mines dans Germinal)
  • Enfin, les ouvriers sont très nombreux dans les romans naturalistes et témoignent de la place occupée par la Révolution industrielle.

d) Les soirées de Médan:

Autour de Zola gravitent de nombreux romanciers:

  • Huysmans
  • Maupassant
  • les frères Goncourt

En 1880 seront publiés Les soirées du Médan (recueil de nouvelles –dont Boule de suif– rédigées par les membres du groupe)

Vers 1884 (date de publication de A Rebours de Huysmans) : éclate une dispute au sein du groupe

En 1887, est publié le “manifeste des Cinq contre La Terre ” qualifiée de « roman scatologique ».

Pour conclure, il convient de rappeler que le Naturalisme se développe également dans d’autres domaines que le roman:

  • le théâtre (A l’origine Thérèse Raquin était une pièce de théâtre)
  • la peinture dans les oeuvres de Manet et des impressionnistes s’apparente à la démarche naturaliste dans la littérature. L’incipit de l’Oeuvre de Zola montre l’influence de la peinture impressionniste sur l’écriture romanesque.

Le Symbolisme de Moréas, Mallarmé, Rimbaud ou Verlaine suivra le Naturalisme. Il s’y opposera plus exactement. En effet, les Symbolistes refusent l’aspect documentaire du Naturalisme et veulent montrer une vérité inaccessible au commun des mortels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.