LA METHODE DU CORPUS

CORPUS

Les difficultés du corpus sur l'élève qui se décourage.

 

Quelle méthode appliquer pour réussir le corpus? Comment bien gérer son temps? La question de corpus est un exercice de synthèse qui repose sur la comparaison de documents. La principale difficulté est la bonne gestion du temps.

1)Présentation de l’épreuve du corpus

 

L’épreuve de corpus ne dure qu’une heure et consiste à répondre à une question en comparant 3 ou 4 textes de la même époque ou d’époque différentes.

C’est un exercice de synthèse et de comparaison comme le montrent les textes officiels.

  • Pour les séries générales: S, ES et L, il y a 1 seule question. Le corpus est noté sur 4 points.
  • Pour les séries technologiques: STMG, STL, STSS et STI, il y a 2 questions. Le corpus est évalué sur 6 points.

Le corpus sert de support au commentaire, au sujet d’invention et à la dissertation.

 

Prenons un exemple de sujet: (voir l’exemple complet à la fin de l’article ) Visage intelligent du corpus réussi.

QuestioN:
Quelles visions du peuple les trois extraits du corpus donnent-ils ?
Premièrement, lis le paratexte.

 

2)Première étape : le paratexte dans le corpus

Tout d’abord, avant de lire les textes il est très utile d’observer certaines informations données autour des documents (après la fin des documents et au début de l’énoncé du sujet).

Pour notre exemple:

Texte 1: Victor Hugo, Les Misérables, 4e partie, livre XII, 1862.
Texte 2: Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale, 3e partie, I, 1869.
Texte 3: Émile Zola, La Fortune des Rougon, chapitre 1, 1871.

 

Il s’agit donc :

A/du nom de l’auteur :

d’abord il donne  des informations sur le mouvement littéraire et les idées portées par un auteur. ( par exemple, Victor Hugo est célèbre pour ses idées en faveur du peuple des idées progressistes. On peut donc penser tout de suite que dans Les Misérables il prendra le parti des plus pauvres)

 

B/du titre :

de plus,l’intitulé du texte donne souvent des informations sur le contenu, l’argumentation développée par l’auteur. (par exemple : les titres Les Misérables et La Fortune des Rougon laissent penser que l’on va s’intéresser aux gens en fonction de leur classe sociale ou de leur rapport à l’argent).

 

C/la date :

elle permet de replacer par ailleurs le texte dans un contexte littéraire culturel et sociaux historiques ce qui permet d’éviter les contresens.

Il existe deux types de corpus: les corpus dont les textes sont

  1.  de la même époque. C’est le cas dans notre exemple.
  2. d’époques différentes. Tu dois montrer l’évolution des pensées sur un thème ou bien la manière dont la littérature traite un motif à travers différentes périodes. (par exemple si tu as des textes du XVIIème au XXème siècle traitant de l’amour. Il faudra montrer qu’il est représenté différemment selon les époques).

 

D/de la question posée dans le sujet:

La question suppose de confronter les documents. Il faut donc trouver les points communs et les différences entre les différents textes qui composent le corpus. (pour notre exemple, tu dois expliquer quelles sont les visions communes sur le peuple et celles qui divergent). Alors, si tu es attentif à la question, tu liras les textes en accordant une attention particulière au contenu des textes.

Deuxièmement, lis les textes.

3) Deuxième étape : la lecture des textes du corpus

Ainsi le corpus doit être traité dans un temps limité, en une heure. Étant donné le nombre de textes il est impossible d’effectuer plusieurs lectures complètes. Donc il faut  être très attentif dès la première lecture.

Donc tu peux  souligner les mots et les phrases qui semblent répondre à la question pendant que tu lis pour ensuite gagner du temps.

Troisièmement, passe au brouillon.

 

4)Troisième étape: le brouillon du corpus

Ensuite le travail au brouillon ne peut durer que quelques minutes. Ainsi, il ne s’agit surtout pas de rédiger ou d’entrer dans les détails du texte comme on le fait en commentaire. Alors, le but est de prendre des notes qui permettent de faire apparaître les points communs et les différences lors de l’étape suivante.

Quatrièmement, rédige sur ta copie.

 

5)Quatrième étape : la rédaction du corpus

Enfin la rédaction se fait en une trentaine de minutes. La réponse doit être :

  • d’une part entièrement rédigée. Le plan n’apparaît pas c’est-à-dire que tu ne mets pas le titre de tes axes.)
  • d’autre part structurée: avec une introduction un développement (composé de paragraphes) comportant deux ou trois parties, enfin une conclusion. Ainsi il faut environ une page recto verso pour répondre de manière précise et justifiée, pas plus pour éviter d’entrer dans des détails inutiles.
  • mais aussi claire et efficace : il faut privilégier une formulation simple.

Cinquièmement, relis ta copie.

Dès lors il ne faut pas traiter les textes individuellement comme dans le commentaire mais au contraire de manière dynamique. Le corpus suppose donc que l’on compare le plus possible les textes pour répondre à la question. . Chacun de tes axes doit comparer au maximum les textes).

Finalement, le corpus est un exercice de rapidité. Alors, prends toujours quelques minutes pour relire ta copie et corriger les fautes.

6) SUJET DU BAC  DES SERIES S ET ES 2011: 

 

Texte 1

Gavroche, un gamin de Paris, aide les insurgés qui construisent une barricade, au cours de l’émeute parisienne de juin 1832.
« Gavroche, complètement envolé et radieux, s’était chargé de la mise en train. Il allait, venait, montait, descendait, remontait, bruissait, étincelait. Il semblait être là pour l’encouragement de tous. Avait-il un aiguillon ? oui certes, sa misère ; avait-il des ailes ? oui certes, sa joie. Gavroche était un tourbillonnement. On le voyait sans cesse, on l’entendait toujours.  (…)
Victor Hugo, Les Misérables, 4e partie, livre XII, 1862

Texte 2

Frédéric, le héros de L’Éducation sentimentale, assiste avec son ami Hussonnet au saccage du palais des Tuileries, au cours de la révolution de 1848.
« Tout à coup la Marseillaise retentit. Hussonnet et Frédéric se penchèrent sur la rampe. C’était le peuple. Il se précipita dans l’escalier, en secouant à flots vertigineux des têtes nues, des casques, des bonnets rouges, des baïonnettes et des épaules, si impétueusement, que des gens disparaissaient dans cette masse grouillante qui montait toujours, comme un fleuve refoulé par une marée d’équinoxe, avec un long mugissement, sous une impulsion irrésistible. En haut, elle se répandit, et le chant tomba.
On n’entendait plus que les piétinements de tous les souliers, avec le clapotement des voix. La foule inoffensive se contentait de regarder. Mais, de temps à autre, un coude trop à l’étroit enfonçait une vitre ; ou bien un vase, une statuette déroulait d’une console, par terre. Les boiseries pressées craquaient. (…)
Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale, 3e partie, I, 1869

Texte 3

Le coup d’État du 2 décembre 1851, organisé par Louis-Napoléon Bonaparte, a suscité en Provence des insurrections républicaines, notamment dans le département du Var. C’est cette révolte que décrit Zola au début de La Fortune des Rougon.
« La bande descendait avec un élan superbe, irrésistible. Rien de plus terriblement grandiose que l’irruption de ces quelques milliers d’hommes dans la paix morte et glacée de l’horizon. (…)
Émile Zola, La Fortune des Rougon, chapitre 1, 1871
  • Question

Quelles visions du peuple les trois extraits du corpus donnent-ils ?

Enfin, n’oublie pas, n’hésite pas à noter tes questions ou tes difficultés en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.