LA PRINCESSE DE MONTPENSIER LES PERSONNAGES

On voit les personnages de la Princesse de Montpensier sur l'affiche du film de Bertrand Tavernier.

LA PRINCESSE DE MONTPENSIER LES PERSONNAGES MASCULINS

La princesse de Montpensier se trouve placée entre plusieurs personnages masculins: son mari, Philippe de Montpensier, qu’elle épouse alors qu’elle est promise au duc du Maine, son amour de jeunesse, le duc de guise, le duc d’Anjou et le comte de Chabannes.

Comment ces différents rôles s’incarnent dans l’oeuvre de Mme de La Fayette et dans le film de Bertrand Tavernier?

  1. Philippe de Montpensier

A/Dans la nouvelle de Mme de La Fayette

  • très jeune : “le prince de Monpensier, dans sa plus grande jeunesse” (p42 GF)
  • catholique
  • ami de Chabannes: “avait fait une amitié très particulière avec le Comte de Chabannes” (p.42 GF)
  • Il revient après deux années de guerre couvert de gloire. D’ailleurs les historiens accordent cette gloire seulement à son père qui commandait à la bataille de Saint-Denis une partie de l’armée royale: “”tout couvert de la gloire qu’il avait acquise au siège de Paris et à la bataille de Saint-Denis”. (p.46 GF)
  • jaloux: face à la grande beauté de la princesse, il constate à son retour: “le sentiment d’une jalousie qui lui était naturelle”. (p.46 GF) Lorsque Guise et Anjou repartent de Champigny pour Loches, le prince éprouve de la jalousie. (p.54) Il surprend la princesse avec le duc de Guise dans le cabinet de la reine. Il la voit gênée et le soir s’emporte terriblement”. (p.56)
  • haine pour Guise: il déteste Guise et se trouve peiné de l’amitié que lui porte le Duc d’Anjou: “le prince de Monpensier, qui le haïssait et comme son ennemi particulier et comme celui de sa maison, ne voyait qu’avec peine la gloire de ce duc”. (p.48 GF). De même, il éprouve une grande jalousie lorsqu’il voit arriver sa femme accompagnée de Guise et du duc d’Anjou alors que lui-même revient de la chasse: “la haine qu’il avait pour le dernier se joignant à sa jalousie naturelle lui fit éprouver quelque chose de si désagréable à voir ces deux princes avec sa femme”. (p.51 GF)
  • bafoué dans son honneur: il se pense trahi par son ami Chabannes.  Ainsi lorsqu’il découvre son cadavre il est d’abord choqué puis se croit vengé. (p.79 GF)

B/ Le film:

  • Il ne sait pas dire les mots, il a des gestes de noblesse.
  • respectueux des convenances: il est froid et résigné à tout ce qui lui semble imposé par sa position de prince. C’est sans doute pour cela qu’il veut que sa femme soit éduquée afin qu’elle fasse bonne figure à la cour.
  • respectueux de ses parents: Sur ordre de son père, il épouse une femme qu’il n’aime pas.
  • Jaloux

2. Le Duc de Guise

A/Dans la nouvelle de Mme de La Fayette

  • très jeune
  • il voue un amour passionné à Marie de Mézières depuis sa plus tendre enfance.
  • c’est un combattant valeureux: “la renommée commençant alors à publier les grandes qualités qui paraissaient en ce prince” (p.45 GF). Puis lorsque la guerre reprend, le duc de Guise montre davantage encore sa vaillance: “ce fut dans cette guerre que le duc de Guise commença à avoir des emplois considérables et à faire connaître qu’il passait de beaucoup les espérances qu’on avait conçues de lui”. (p.48 GF) De plus, à la bataille de Poitiers, il se montre d’un très grand courage : “le duc de Guise s’y jeta pour la défendre et y fit des actions qui suffiraient seules à rendre glorieuse une autre vie que la sienne”. (p. 55)
  • Amoureux: il révèle sa passion à la princesse un jour que tous deux se trouvent dans le cabinet de la reine. (p.56 GF) L’amour et l’oisiveté, le poussent à se rapprocher de Champigny.  (p.70 GF)
  • aimé de Marguerite de Valois: dite aussi “Madame”(p.52 GF). Toutefois, il se sacrifie et renonce à un mariage princier par amour pour Marie de Montpensier. (p.59 GF) Suite à l’intervention du duc d’Anjou, il parvient à convaincre la princesse de son amour.  (p.66 GF)
  • ingrat: Après la soirée avec la princesse de Montpensier, il laisse passer le temps. Il doit venger la mort de son père et finit par oublier son amour passé. De plus, il découvre l’esprit et la beauté de la marquise de Noirmoutiers qui finit d’éloigner le souvenir de la princesse de Montpensier.

B/ Le film:

  • est sincère avec Marie de Montpensier.
  •  impulsif et passionné : dans la première scène, il laisse éclater son amour pour la princesse alors qu’elle est promise à son frère.
  • un personnage de l’honneur : il considère d’emblée que le mariage de Philippe avec celle qu’il aime est un affront aux Guise. (voir la série des duels)
  • Gloire militaire: voir dans les scènes de guerre.
  • Personnage sensible: il avoue avoir pleuré après avoir perdu un camarade au combat.
  • arrogant : se permet de
    provoquer Montpensier alors que l’affront qu’il lui
    fait en public est inadmissible.
    – A la fin, personnage égoïste et opportuniste : dernière scène avec Marie qu’il repousse.

3.Le comte de Chabannes

A/Dans la nouvelle de Mme de La Fayette

  • plus âgé que le prince de Montpensier en dépit de son amitié pour lui.
  • amical: il a de l’estime pour Philippe de Montepnsier et très vite, il gagne l’amitié de Marie à Champigny . Il lui voue du respect, une véritable amitié. Ainsi, tous deux sont liés par la confiance. (p.43 GF)
  • d’abord huguenot avant de renoncer à cette religion par amitié pour Philippe de Montpensier: “il abandonna le parti des huguenots , ne pouvant se résoudre à être opposé en quelque chose à un homme qui lui était si cher”. (p. 42 GF) Il est assassiné dans un faubourg de Paris lors de lla Saint-Barthélémy. (p.79 GF)
  • un homme vertueux: “esprit fort sage et fort doux” (p.43 GF). D’abord, il permet à la princesse de Montpensier de développer sa vertu et d’en faire une personne achevée. (p.43 GF)
  • Puis il tombe amoureux de la princesse à laquelle il dissimule ses sentiments pendant une année avant de lui faire ses aveux. (p.44 GF)
  • Un homme dévoué : il joue l’intermédiaire en faisant passer les lettres du duc de Guise à la princesse de Montpensier qui part pour Champigny à la demande de son mari. Celui-ci est jaloux et veut calmer ses soupçons. “Mais quel fut son étonnement et sa douleur quand il trouva que cette impatience n’allait qu’à lui conter qu’elle était passionnément aimée du duc de Guise et qu’elle ne l’aimait pas moins!” (p.67 GF) Il éprouve de la passion et se montre patient. Puis, blessé par cette offense, il lui écrit une lettre pour lui annoncer son départ mais “on est bien faible quand on est amoureux”. (p.69 GF)
  • Fidèle: quand le duc de guise le contacte pour qu’il facilite une rencontre avec Marie de Montpensier, il est tenté de le congédier mais par fidélité dit la vérité à la princesse.
  • Il se sacrifie: il prétend le soir de la rencontre amoureuse être celui qui est venu voir la princesse pour éviter des ennuis à la princesse et la douleur de voir tué le duc de Guise. Il sacrifie son amitié pour Philippe par amour pour la princesse. (p76 GF)

B/ Le film:

  • D’abord, il a une forme de noblesse et de retenue. Il s’expose pourtant beaucoup. Chabannes tombe amoureux d’une femme plus jeune et mieux née que lui. Il en est d’ailleurs gêné.
  • Ensuite, le comte est courageux.
  • Fidèle et dévoué : quitte à commettre des actes qui lui sont odieux (tuer une
    femme enceinte) et dont il aura le remord. Dès le
    début du film, un lien se tisse entre Chabannes et le
    crime.
  • Personnage très cultivé, qui a une connaissance
    très approfondie de la science humaniste, et une
    réflexion très approfondie sur la société et son
    fonctionnement.
  • C’est un être qui semble agir de manière vertueuse.
  • Il est également un personnage tragique: sincérité du sentiment amoureux, mais cette
    passion amoureuse est interdite. La femme est plus jeune, mariée et d’un statut social supérieur au sien. Il est toujours vêtu de noir. sa sobriété a quelque chose de monacal.
  • Sacrifice final, pour l’intérêt de la princesse : par
    amour, il endosse la responsabilité de l’adultère.
    La scène finale montre une tentative de rachat dans la
    mort.

4. Le duc d’Anjou

A/Dans la nouvelle de Mme de La Fayette

  • D’abord: “le duc d’Anjou son frère, qui fut depuis Henri III” (p.47 GF)
  • Ensuite, il est glorieux: il acquiert une grande gloire en particulier à la bataille de Jarnac où le prince de Condé est tué. (p.48 GF)
  • Puis, c’est un personnage galant:  il est “fort galant et fort bien fait”. (p52 GF). De plus, il demande à Marie lors de la scène de la barque: “à quoi il devait une si agréable rencontre” (p.50 GF). Il parle avec élégance et préciosité. Il se montre aussi galant dans les gestes et aide la princesse à monter sur son cheval. Le duc d’Anjou et le duc de Guise sont étonnés par l’esprit brillant de la princesse qui rivalise avec sa beauté. (p.51 GF)
  • Malade: après la bataille de Moncontour, il revient à Paris parce qu’il est malade et parce que la joie de revoir Marie de Montpensier l’y attire. (p.55 GF)
  • Jaloux et dépité: Au bal tenu lors du mariage du roi avec la fille de l’empereur Maximilien, la princesse révèle son amour pour Guise au Duc d’Anjou. ce quiproquo est dû au même masque maure que portent les deux hommes. (p.60 GF) Il en est jaloux et malheureux: “la jalousie, le dépit et la rage se joignant à la haine qu’il avait déjà pour lui (Guise) firent dans son âme tout ce qu’on peut imaginer de plus violent”. (p.61 GF) Il révèle alors au duc de Guise qu’il connaît son secret et le menace ouvertement. Anjou favorise auprès du roi le mariage de Madame avec le roi de Navarre. Il dit ensuite à la princesse qu’il connaît son secret et la met en garde face à la malhonnêteté du Duc de Guise. (p63 GF)

B/ Le film:

  • Alors que le duc d’Anjou séduit par un langage galant. D’ailleurs il passe sans cesse du masque de séduction à la vérité.
  • Puis, c’est un personnage prétentieux, conscient
    du pouvoir que lui confère son rang. Il a quelque
    chose d’odieux. Il se plaint avec ironie d’être
    aristocrate, à cause des mariages royaux qu’on
    décide pour lui.
  • Enfin, Anjou est un personnage puissant et dangereux, capable de tout pour son bon plaisir et pour venger un affront à son orgueil.

5. Le duc du Maine

A/Dans la nouvelle de Mme de La Fayette

Duc du Maine il est le frère cadet du duc de Guise. Il est initialement promis à Marie de Mézières mais celle-ci n’éprouve pour lui aucun amour ni aucune attirance.

B/ Le film:

Dans le film, il est appelé Mayenne et ne joue aucun rôle. Il s’efface délibérément pour laisser sa place à son frère Henri de Guise.

6. Monsieur de Montpensier

  • Beau-père de la princesse, il épouse Mlle de Guise bien qu’il soit beaucoup plus âgé qu’elle.

Si tu as des questions, poste-les en commentaires:

Pour aller plus loin sur la Princesse de Montpensier, tu aimeras peut-être:

les lettres

Le personnage de Chabannes

Le personnage de la Princesse de Montpensier

-la scène de la barque

Princesse de Montpensier et histoire

20 réponses sur “LA PRINCESSE DE MONTPENSIER LES PERSONNAGES”

  1. Bonjour, mon sujet de dissertation porte sur les personnages et leurs caractéristiques étant donné que nous devons soulever dans un plan thèse antithèse synthèse dans quelles mesures les personnages sont ils hors normes, je ne comprends malheureusement pas, c’est pourquoi je sollicite votre aide

    1. Bonjour Caroel,
      Il faut pour procéder à la dissertation questionner la définition des mots du sujet. Il serait bon de citer le sujet dans sa totalité mais il semble que l’on vous demande de questionner la question du personnage et de sa norme.

  2. Bonjour !
    Merci pour la précision dont vous faites preuve ! J’ai une question, avez vous fait cette annalyse avec la nouvelle de l’édition Flammarion ? Il est important que je sache …

      1. D’accord, marci d’avoir répondu. Car c’est l’édition qui convient au travail que j’ai à rendre. Néanmoins, votre interprêtation de l’oeuvre est très précise et m’a beaucoup aidée.

    1. Bonjour Moka,
      Les parents dans le livre comme dans la nouvelle, renvoient au statut social de Marie en tant que femme. En effet, à cette époque, les parents sont décisionnaires, en particulier lorsqu’il s’agit de la vie de leur fille. On le voit bien dans la scène du film où le père de Marie et celui de Philippe décident de l’avenir de leurs enfants et de leur mariage. La mère de Marie, dans la scène qui suit la dispute entre le père et sa fille qui lui résiste, apparaît plus sage et développe une forme de connivence avec sa fille. Elle lui enseigne les dangers de la passion.
      Il faudrait bien sûr développer et nuancer cette réponse mais il y a ici un point de départ à la réflexion.

  3. Bonjour, j’aimerais savoir quelle importance dramatique a le thème du secret dans la nouvelle. Je dois rédiger là-dessus, mais je m’y perds. Merci de bien vouloir m’éclairer.

    1. Bonjour,
      C’est un sujet intéressant. Il faut essayer de nuancer la réflexion car la princesse de Montpensier est soumise par les hommes, elle s’inscrit effectivement dans un contexte social patriarcal qui assujettit les femmes. Toutefois, elle essaie de se libérer de cette contrainte masculine par l’éducation, par le choix qu’elle fait de l’amour (donc de Guise).
      Qu’en penses-tu de ton côté?

  4. Bonjour, tout d’abord merci 🙂 Ca m’aide énormement ! j’ai une petite question par rapport au duc de Maine. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi la princesse ne l’épouse pas. Est-ce par soucis d’argent, d’interêt?

    Merci encore ! 😀

    1. Bonjour Chloé,
      Elle n’épouse pas le Duc du Maine car les tractations entre le père du Prince de Montpensier et son propre père s’organisent en sous main. Regarde le début du film, on voit bien cette scène où chacun promet d’apporter quelque terrain à ce mariage. Il s’agit bien d’un mariage d’intérêt qui écarte la famille de Guise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.